Partagez l’article

Pourquoi le taux de rémunération du LEP pourrait baisser ?

Le taux du Livret d'épargne populaire (LEP) pourrait baisser au 1er août 2024 en raison du ralentissement continu de l'inflation. Actuellement à 5,00 %, le taux du LEP est fixé par le ministère de l'Économie sur proposition du Gouverneur de la Banque de France, en fonction de l'inflation et des taux interbancaires à court terme sur les six derniers mois.
 

Depuis le début de l'année 2024, l'inflation a montré des signes de ralentissement constants. En mai, la progression des prix à la consommation était de 2,20 % en glissement annuel, soit le même chiffre qu'en avril. Depuis janvier, où l'inflation atteignait 3,10 %, une tendance baissière s'est installée.
Si la moyenne de l'inflation reste à 2,40 % jusqu'à fin juin, le taux du LEP pourrait être de 2,50 % selon la formule de calcul. Cependant, le taux du LEP ne peut pas être inférieur à celui du Livret A majoré de 0,50 point. Le taux du Livret A étant gelé à 3,00 % jusqu'en février 2025, le taux du LEP ne pourrait donc pas descendre en dessous de 3,50 %.
 

Bien que la baisse du taux du LEP soit une mauvaise nouvelle pour les détenteurs actuels, il reste un placement avantageux pour protéger l'épargne de l'inflation, en particulier pour les foyers modestes. Le LEP est réservé aux foyers fiscalement domiciliés en France dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un plafond révisé annuellement. Il offre un taux d'intérêt avantageux calculé pour protéger l'épargne de l'inflation.
 

Pour ouvrir un LEP, certaines conditions doivent être remplies. Chaque personne éligible ne peut détenir qu'un seul livret, avec une limite de deux livrets par foyer fiscal. L'ouverture du LEP nécessite un versement initial minimum de seulement 30 euros et les versements ultérieurs doivent être d'au moins 10 euros. Le plafond de dépôt est fixé à 10.000 euros depuis le 1er octobre 2023, incluant les versements et les intérêts déjà capitalisés. Une fois ce plafond atteint, le livret continue de générer des intérêts, mais aucun nouveau versement n'est autorisé.
 

Les intérêts du LEP sont calculés par quinzaine et capitalisés chaque année au 31 décembre, ce qui permet aux épargnants de bénéficier pleinement des intérêts générés par leurs dépôts. De plus, les fonds déposés sur le LEP sont disponibles à tout moment, offrant une flexibilité précieuse en cas de besoin financier urgent. Enfin, les intérêts du LEP sont exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.
 


Sur le même sujet…

Découvrez le baromètre régional de l'épargne en France
Les secteurs préférés des investisseurs financiers français