Partagez l’article

Ouvrir un PER à la retraite ? Pas si bête !

A l'âge de la retraite, vous pouvez tout à fait profiter de l'avantage fiscal phare du PER afin de faire baisser votre revenu imposable.

 

Le Plan d’Épargne Retraite (PER) est un contrat d’épargne retraite commercialisé depuis 2019. Il offre la possibilité à son souscripteur de se constituer une épargne durant sa vie active, et de profiter ensuite des montants accumulés sous forme de rente viagère, de capital (ou un mélange des deux options). Les sommes placées sur un PER sont, en principe, bloquées sur le contrat jusqu’au départ à la retraite effectif de l’assuré. Il n’existe que six cas de déblocage anticipé : le surendettement ; l’achat d’une résidence principale ; l’expiration des droits au chômage ; la cessation d’une activité non salariée ; l’invalidité de 2e ou de 3e catégorie ; le décès de l’époux du souscripteur. 

 

S'il est présenté comme un produit d'épargne fait pour préparer sa future retraite, il n'existe pas d'âge limite légal à la souscription. Toutefois, certains assureurs imposent un âge limite pour les versements et, ou, la souscription.  Mais ouvrir un PER à la retraite, est-ce réellement intéressant ?
 

A l'âge de la retraite, vous pouvez tout à fait profiter de l'avantage fiscal phare du PER afin de faire baisser votre revenu imposable. Et pour cause, il n'existe pas de limite d'âge, hors disposition contractuelle, pour la déductibilité des versements. En l'absence de revenus d'activité, le plafond annuel de déduction s'élève bien à 4 114 euros. Ce plafond est reporté pendant trois ans, si vous n'avez pas utilisé celui des années précédentes. 

 

Ouvrir un PER à la retraite reste donc une bonne idée surtout si vous payez encore beaucoup d'impôts. Cela peut être le cas si vous cumulez emploi et retraite par exemple, ou si vous avez des revenus fonciers en plus. Si la tranche marginal d'imposition (TMI), donc le taux qui s'applique sur la partie haute de vos revenus, s'élève à 30% ou 41%, le PER est effectivement une bonne option. Pour rappel, les versements effectués fin 2023 vont permettre de réduire vos revenus 2023 soumis à l'impôt à payer en 2024.
L'autre avantage à ouvrir votre PER en tant que jeune retraité, c'est que vous n'avez pas besoin de cocher la case d'un quelconque cas de déblocage exceptionnel pour disposer de votre épargne. Elle reste accessible à tout moment en capital ou en rente.
 


Sur le même sujet…

Déclarations de revenus : Ce piège qui guette les retraités
Que faire de ses primes d'intéressement et de participation ?